Faisons Métropole ! L’appel

« Faisons métropole ! » : Soutenez l’appel !

L’appel les acteurs économiques, sociaux et culturels du Val-de-Marne est une proposition faite à l’ensemble de la société civile du Grand Paris de participer et de faire entendre sa voix dans les travaux et les « premiers pas » de la Métropole.

Co-construire un projet métropolitain autour de l’attractivité et de la durabilité du Grand Paris ; fonder un Codev de la MGP à plusieurs échelles, pour donner corps à une « citoyenneté métropolitaine » ; identifier et diffuser les initiatives locales innovantes ; prévoir des partenariats entre les échelons de l’action publique ainsi que des concertations autour des territoires de projets…  Avec ces 4 interpellations adressées aux élus du Grand Paris et ces 10 propositions, le Codev propose des solutions pour relever les défis métropolitains :

Nouvelle image

> Téléchargez l’appel intégral

Il s’agit de faire en sorte que la Métropole du Grand Paris bénéficie d’emblée de tout l’apport d’une dynamique réellement collective. Car il y a aujourd’hui urgence à porter ensemble la chose publique, à réinventer ensemble l’action publique. Plus nous serons nombreux, plus riches seront nos réflexions, mieux nous serons entendus !

Pour vous associer à la démarche, vous pouvez :

– suivre, soutenir et partager les actualités de l’Appel via sa page Facebook ou sur Twitter (#faisonsmetropole) ;
– adresser une contribution, même brève, sur ce texte, un témoignage, un point de vue. Pour cela vous pouvez prendre contact avec l’équipe (01 42 07 08 33 / contact@codev94.com) ;
– co-signer l’Appel en remplissant le formulaire ci-dessous

Les 50 premiers cosignataires :

Dominique Giry, président du Conseil de développement du Val-de-Marne ; Gérard Delmas, président de la Chambre de commerce et d’industrie Val-de-Marne ; Luc Hittinger, président de l’Université Paris Est-Créteil (UPEC) ; Badri Ahmed, conseiller municipal délégué, Gentilly ; Hervé Allart de Hees, président du Medef de l’Est Parisien ; Mustapha Aouar, directeur de Gare au théâtre ; Jérôme Arnaud, président de Silver Valley ;  Dominique Barjou, cabinet du député-maire de Cachan ; Daniel Béhar, professeur à l’Ecole d’urbanisme de Paris ; Sylvie Berline, représentante du collectif Val-de-Marne en transition, conseillère municipale de l’Haÿ-les-Roses ; Philippe Boroukhoff ; Jean Bourcin, secrétaire général de l’Ador ; Bernard Cervini, président d’AVECC ; Bernard Charpentier, professeur émérite à l’Université Paris-Sud, médecin des hôpitaux de Paris ; Joël Courtois, directeur général de l’EPITA ; Christian Collin, architecte, urbaniste, président de Val-de-Marne Environnement ; Pierre Conroux, architecte, urbaniste ; Christine Corbillé, économiste démographe retraitée ; Danièle Cornet, présidente de l’Union régionale des territoires pour l’insertion et l’emploi en Île-de-France ; Jean-Brice de Bary, médecin généraliste, ancien maire de Mandres-les-Roses ; Jean-Jacques Debono, président du CFA Sup 2000 ; Alexandre Delarge, conservateur de l’écomusée du Val de Bièvre ; Marie Deketelaere-Hanna ; Ludovic Domsgen, secrétaire général, CFDT Val-de-Marne ; Jean-Jacques Doucet, délégué général du Medef de l’Est Parisien ; Eric Fabre, consultant ; Patricia Franzoni, secrétaire fédérale CNL 94 ; Jean Garcia-Jimenez, CGT 94 ; Didier Giard, AEI UPEC ; Marie-Claude Giry ;  Frédéric Gilli ; Didier Godement, CFI Orly ; Christine Janodet, maire d’Orly, conseillère départementale du Val-de-Marne ; Frédéric Lamprecht, président de l’association des Nogentais ; Linda Laforge, présidente du SEL Intercommunal de Noiseau, élue d’Ormesson ; Pierre Lefort, président de l’association pour le développement économique du pôle Orly Rungis (ADOR) ; Hervé Lerolle, représentant de la CLCV ; Christian Lopes, président du Comité Olympique et Sportif du Val-de-Marne ; Olivier Meier, directeur du Festival de l’Oh ! ; Michel Merlot, architecte ; Frédéric Meunier, directeur général du groupe EFREI ; Philippe Mirland, directeur, STEF Logistique Vitry ; Jean-Luc Laurent, député ; Jean-Louis Maître, président de la Chambre des métiers et de l’artisanat Val-de-Marne ; Michel Mittenaere, président de l’association régionale CNL ; André-Laurent Parodi, directeur honoraire de l’Ecole nationale vétérinaire d’Alfort (Enva) ; Monique Parodi ; Christian Pépineau, président d’UNIGROS ; Claude Peries, conseiller CPAM Val-de-Marne ; Nicolas Rameau, directeur du Campus Urbain Seine Amont ; Elizabeth Rodrigues, directrice générale de l’Agence de développement du Val-de-Marne ; Daniel Royer, président de l’Université inter-âges de Créteil et du Val-de-Marne ; André Rouches, délégué général du CAREEP ; Gilles Saint-Gal, président de Val-de-Marne Tourisme et loisirs ; Jean-Marie Tasseel, vice-président délégué de Résidétapes développement  ; Bernard Thoreau, président de la CNL de Fontenay-sous-Bois ; Philippe Thiard, vice-président Patrimoine de l’UPEC ; Stéphanie Veyssière, présidente du Club des Entreprises du Val de Bièvre  ; Dominique Vial, président de Logeo ; Alain Weber

Acteurs économiques, sociaux, associatifs, universitaires… :
découvrez pourquoi ils soutiennent l’Appel !

« Faisons Métropole ! » : une contribution de la Confédération du logement (CNL)

Nous sommes confrontés à la mise en œuvre d’une réforme territoriale qui touche tous les échelons institutionnels, avec également, pour Paris et la Petite couronne, la création de la « Métropole du Grand Paris ».

Le Codev du Val-de-Marne a lancé un appel pour « remettre le projet au centre des débats et mettre les acteurs au cœur du projet métropolitain ». Cette démarche est nécessaire : nous réclamons l’affirmation d’une volonté politique, exprimée à tous les niveaux, de soutenir les démarches citoyennes et associatives et de les associer. Les Codev(s) peuvent d’ailleurs avoir un rôle actif pour aider à l’implication et à l’action de toutes ces démarches, dans leur diversité : collectif d’habitants, mouvement de jeunes, association de défense des droits, réseau culturel, éducatif, etc.

L’appel du Codev du Val-de-Marne contient un certain nombre de propositions. Il faut en débattre. Des dimensions devraient être ajoutées et mises en avant, par exemple le soutien à l’émergence d’activités économiques « sociales et solidaires », ainsi que l’affirmation d’une place pour ces acteurs dans les dispositifs qui seront mis en œuvre pour associer les forces vives aux stratégies de développement.

Des propositions mériteraient d’être discutées encore. Notre position sera de réaffirmer plus directement le rôle du niveau régional. Si le cœur dense de l’agglomération méritait certainement une meilleure structuration intercommunale, la région est l’échelle pour se saisir effectivement et efficacement des enjeux métropolitains : les dynamiques économiques et sociales, les mobilités, la préservation de l’environnement, etc. Ces enjeux dépassent le périmètre de la MGP. Ces problématiques ne pourront trouver de réponses que dans l’action conjuguée de la Région et des Départements. De même, il sera nécessaire de continuer à réfléchir à la composition du futur Codev de la Métropole du Grand Paris et à son articulation avec le CESER.

Dans l’actualité trouble de ces dernières semaines, il faut plus que jamais inviter chacun à participer et à trouver sa place dans la vie de nos institutions. « L’appel » propose ce débat essentiel.

Alain Gaulon, président de la Fédération CNL du Val-de-Marne
Michel Mittenaere, président de l’association régionale CNL, membre du bureau confédéral, membre du CESER

>Consultez, enrichissez, soutenez l’Appel !

« Faisons Métropole ! » : je soutiens l’Appel car… Par Dominique Vial (Logeo)

« Ce texte est le résultat d’une co-élaboration qui a été guidée par la volonté d’associer, notamment, les acteurs économiques. J’espère qu’il inspirera la mise en place, à l’échelle du Grand Paris, d’un dispositif de « participation » de ces derniers, effectif et inscrit dans la durée. »

Dominique Vial, président du CIL Logeo

>Consultez, enrichissez, soutenez l’Appel !

« Faisons Métropole ! » : je soutiens l’Appel car… Par Luc Hittinger (UPEC)

FRANCE. Créteil (Paris. area). 2014. Codev AGM.« Depuis le début de mon mandat à la présidence de l’UPEC, j’ai la volonté de rassembler les universitaires, les acteurs du monde économique et les acteurs du territoire : cet appel, auquel l’Université a contribué, montre que les choses avancent. Je crois qu’entre nous il y a de la confiance, il est essentiel de la préserver. »

Luc Hittinger, président de l’Université Paris Est-Créteil

>Consultez, enrichissez, soutenez l’Appel !

« Faisons Métropole ! » : contribution de la CFDT Val-de-Marne, cosignataire de l’Appel

« Ce soutien s’inscrit dans la lignée de la participation de l’Union départementale CFDT aux travaux du Codev. Elle en partage surtout plusieurs constats et propositions avancées.

L’attention est aujourd’hui polarisée par la recomposition institutionnelle, mais celle-ci laisse une large place aux collectivités locales qui décideront grandement du contenu de ces nouvelles institutions, notamment les Établissements Publics Territoriaux (EPT). Les acteurs économiques, sociaux et culturels doivent prendre les moyens de se faire écouter des collectivités. Ce qui est certain c’est que l’échelle du développement économique dépasse celle des communes, les synergies entre entreprises, appareil de formation… nécessitent des actions à l’échelle de bassins d’emploi larges prenant en compte l’ensemble des besoins des salariés qui y travaillent : logement, services publics, commerces…

Comment faire entendre les propositions et préoccupations des acteurs ? La participation de nombreux maires à l’assemblée annuelle du Codev en novembre dernier en a été un moyen. Cet échange s’étoffe au fil des rencontres. Est-il extensible à d’autres territoires, voire à l’échelle de la métropole ? La CFDT d’île-de-France se pose la question, notamment vis-à-vis de la place du CESER, certes plus éloigné des territoires mais garant d’un débat social large. Elle souhaite que cet Appel trouve des échos hors du sérail du Codev et elle continuera à accompagner cette réflexion. »

Ludovic Domsgen
Secrétaire général de l’UD CFDT du Val-de-Marne

> Consultez, enrichissez, soutenez l’Appel !

2015 : année de réforme territoriale et de chantiers pour le Codev

© Richard Kalvar / Magnum Photos

La préfiguration de la métropole du Grand Paris (MGP), en vue de sa création ce 1er janvier 2016, aura été un sujet important pour le Codev ces derniers mois, jusqu’au lancement d’un Appel en faveur d’une construction participative du projet métropolitain.

Les réflexions ont été engagées en février, lorsque les présidents du Codev du Val-de-Marne, de la CCI et de l’UPEC ont adressé dans un courrier conjoint la note « Territoires et projets » aux responsables institutionnels du chantier métropolitain. Ils y affirmaient la nécessité de « distinguer territoires institutionnels et logiques de projets ».

Les membres du Codev ont ensuite été associés, entre mars et septembre, au groupe de travail « Métropole du Grand Paris : questions et défis ». Outre le fait d’être tenus informés des dernières évolutions de la réforme, les participants ont pu questionner l’enjeu métropolitain sous différents angles : la proximité ; la participation ou le développement durable. L’assemblée annuelle 2015 du Conseil de développement a été consacrée à la synthèse de cette réflexion collective, l’Appel des acteurs économiques, sociaux et culturels du Val-de-Marne, « Faisons Métropole ».

Co-construire un projet métropolitain autour de l’attractivité et de la durabilité du Grand Paris ; fonder un Codev de la MGP à plusieurs échelles, pour donner corps à une « citoyenneté métropolitaine » ; identifier et diffuser les initiatives locales innovantes ; prévoir des partenariats entre les échelons de l’action publique ainsi que des concertations autour des territoires de projets…  Avec son « appel », le Codev propose des solutions pour relever les défis métropolitains. « Faisons Métropole ! » est, plus largement, un outil au service de l’ensemble de la société civile du Grand Paris, pour qu’elle puisse peser dans les débats sur la future métropole et participer à sa construction :

Nouvelle image

> Consulter, enrichir et soutenir l’Appel !

Plus spécifiquement, un déjeuner des acteurs économiques du département s’est en tenu en septembre pour aborder les questionnements qui leur sont propres.

En parallèle de ces travaux dans le Val-de-Marne, le Codev a pris part à deux démarche d’ores et déjà « métropolitaines » :

> « Vers un projet métropolitain » : la contribution du conseil des partenaires de la mission de préfiguration de la métropole du Grand Paris

> « Codev(s) en métropole » : les propositions communes des Conseils de développement franciliens relatives à leur avenir au-delà du 1er janvier 2016

 

« Faisons Métropole ! » : je soutiens l’Appel car… Par Jean Garcia-Jimenez (CGT)

« Nous sommes à peine à quelques semaines de la mise en place d’une réforme qui va concerner la vie quotidienne de nos concitoyens. Il est paradoxal que cette réforme ait été conduite sans véritable débat public, sans consultation des principaux intéressés, ce qui risque de poser quelques problèmes dans sa mise en place et dans sa compréhension. Il faut toutefois se projeter dans l’avenir et voir comment ce déficit démocratique et d’information va pouvoir être comblé. C’est pourquoi il est important que, dans un avenir proche, les forces économiques et sociales, les associations, les organisations, soient présentes en permanence dans l’élaboration des projets et dans la définition des objectifs qui vont guider les politiques publiques locales à l’échelle métropolitaine et régionale. »

Jean Garcia-Jimenez, représentant CGT

> Consultez, enrichissez, soutenez l’Appel !

« Faisons Métropole ! » : présentation de l’Appel au Palais de Tokyo

Lors du débat « Mobiliser : pour un Grand Paris de toutes les diversités », organisé par l’AIGP le 3 décembre dernier, et à l’invitation de sa directrice générale, Mireille Ferri, le président du Conseil de développement, Dominique Giry, a présenté l’Appel des acteurs économiques, sociaux et culturels du Val-de-Marne, « Faisons Métropole ! » (32e mn).

Cette soirée d’échanges s’inscrivaient dans le programme GRAND PARIS#CLIMAT, développé par l’AIGP dans le cadre de la COP21 (jusqu’au 20 décembre). L’objectif était d’interroger, alors que se met en place la Métropole du Grand Paris, l’enjeu de la « réassociation » des acteurs, à partir des approches de la Ville de Paris ou de Nanterre, ou des projets de structures-forums comme Anis Gras, le 6B et le CAUE de l’Essonne. Un questionnement qui rejoint les mots de l’Appel « Faisons Métropole ! ».

> Consultez, enrichissez, soutenez l’Appel !

« Faisons Métropole ! » : je soutiens l’Appel car… Par Sylvie Berline (Val-de-Marne en Transition)

« Il faut trouver un projet pour faire sens : pas uniquement du développement économique, des transports ou du logement mais un projet transversal qui fédère toutes les activités dans un but commun. Ce pourrait être la transition écologique, c’est-à-dire une réponse aux fragilités de l’écosystème régional avec une volonté de changer nos modes de consommation et de production. Je suggère donc que le Codev, avec le futur Conseil de développement de la MGP, se charge, au travers d’une charte, de l’élaboration d’une stratégie métropolitaine de transition écologique. »

Sylvie Berline, collectif Val-de-Marne en Transition, élue municipale à l’Haÿ-les-Roses

> Consultez, enrichissez, soutenez l’Appel !

« Faisons Métropole ! » : je soutiens l’Appel car… Par Philippe Thiard (UPEC)

« L’Appel soutient deux points essentiels pour « Faire Métropole » : l’articulation du local et du global et la possibilité, pour les acteurs socio-économiques, de construire des projets qui transcendent les frontières institutionnelles. L’UPEC illustre bien cette nécessité d’articuler les échelles et les périmètres : au travers de ses nombreux projets immobiliers, l’UPEC va accroître sa capacité à concentrer des talents en recherche, ce qui confortera le rayonnement métropolitain de ses campus, notamment de Créteil. Egalement, une large part de l’offre de formations de l’UPEC est aujourd’hui co-accréditée avec celle de l’UPEM, ce qui permet de couvrir les besoins de l’est parisien en matière d’enseignement supérieur. »

Philippe Thiard, géographe, vice-président de l’Université Paris-Est Créteil

> Consultez, enrichissez, soutenez l’Appel !