Assemblée annuelle

« Construire une nouvelle société métropolitaine » : retour sur l’assemblée 2016 du Codev

Pour l’An 1 de la Métropole, le Conseil de développement du Val-de-Marne a mis en partage, le 17 novembre dernier, les constats et les propositions contenus dans sa Déclaration.

Le temps plénier annuel du Codev s’est ouvert sur les dynamiques urbaines, économiques et sociales du Grand Paris. A la suite du film introductif « Le Val-de-Marne s’est transformé », plusieurs témoignages et initiatives d’acteurs ont permis d’illustrer les multiples facettes de la métropolisation : l’implantation d’une entreprise créative (Supamonks), un espace de coworking culinaire (Les Camionneuses), l’accompagnement de l’entrepreneuriat dans les quartiers populaires (Art & Blind, Espace pour Entreprendre), l’entrepreneuriat salarié (Coopaname), l’ouverture d’un grand groupe comme Sanofi sur son environnement, un blog pour les nouveaux habitants de la métropole (« Parents en banlieue »), un groupe Facebook sur le chantier du Grand Paris Express…

Au-delà du diagnostic, ces retours d’expériences ont permis de formuler une interpellation : quelles implications désormais pour l’action publique ?

« Faire du Codev une évidence dans ce que peut être la construction d’une vision partagée du territoire, des évolutions du monde et peut-être même, soyons fou, dans une forme de coproduction » Jonathan Sebbane, directeur général de Sogaris

En présence du préfet du Val-de-Marne et du président du Conseil départemental, le débat s’est engagé parmi les 200 personnalités val-de-marnaises présentes. La matinée s’est achevée sur une feuille de route 2017 pour le Conseil de développement et le Val-de-Marne : « Faire évoluer la ville » ; « Accompagner les nouveaux parcours de vie » ; « Transformer la proximité géographique en dynamique collective ». Des « rendez-vous métropolitains » dans les trois nouveaux Territoires du département (Grand-Orly Seine Bièvre ; Grand Paris Sud Est Avenir ; Paris-Est Marne et Bois) permettront prochainement d’approfondir ces axes de travail.

Télécharger la Déclaration et la feuille de route
« Construire une nouvelle société métropolitaine »

Déclaration de l’assemblée annuelle 2016 : « Construisons une nouvelle société métropolitaine »

Le texte sera débattu lors du temps plénier du Conseil de développement du Val-de-Marne, ce jeudi 17 novembre (formulaire d’inscription ci-dessous) :

« Construisons une nouvelle société métropolitaine »

Depuis 20 ans le Codev concourt au développement du Val-de-Marne au sein de la métropole francilienne.

Sous l’impulsion des collectivités départementales et locales, le paysage du Val-de-Marne s’est profondément transformé.

Le lancement des chantiers du métro Grand Paris Express et, à partir de 2022, sa mise en service progressive, changent la géographie vécue de ce territoire. Le Val-de-Marne est dans la « zone métro » et les acteurs de la ville ont intégré cette donne nouvelle.

Des « dynamiques métropolitaines » y ont de multiples impacts économiques, sociaux et culturels. Elles impriment autant le local, confrontant les habitants à de nouveaux enjeux, que le global, par des échanges désormais permanents entre Paris, Berlin, Tokyo ou encore Londres et New-York.

Une conscience plus aigüe des grands enjeux environnementaux, conduit à la recherche de nouvelles réponses aux défis urbains de notre temps. Si elle n’a pas encore conduit aux changements nécessaires des pratiques et des structures, elle progresse cependant au travers de l’émergence d’une nouvelle économie et de la multiplication de projets citoyens, associatifs ou d’entreprise.

Pour de nouveaux modes de penser et de faire

Ces mutations font émerger de nouveaux modes d’habiter, de travailler, de se déplacer ; elles influencent de plus en plus les parcours professionnels et les parcours de vie des habitants comme des salariés du Val-de-Marne.

Quelle appréhension peut-on avoir de ces évolutions urbaines, économiques et sociales ? Quel ressenti des habitants, des entreprises, des associations, face à des évolutions souvent subies pour celles et ceux qui restent éloignés des dynamiques métropolitaines ? Quelles nouvelles inégalités ? Quels phénomènes de polarisation ou de fragmentation territoriale et sociale ? Ces évolutions ne rendent-elles pas plus vive la « crise démocratique » en accentuant la perte des repères traditionnels des institutions et de la démocratie représentative ?

Quelles réponses ? Quels projets nouveaux ? Comment adapter la ville, pour qu’elle soit aussi inclusive et innovante face aux défis climatiques et environnementaux ?

Dans le Val-de-Marne, avec ces nouvelles réalités métropolitaines, nos modes de penser et de faire doivent évoluer.

A nous d’agir

Le 17 novembre 2016, nous vous proposerons de réfléchir et de travailler ensemble dans les mois qui viennent à la société métropolitaine que nous voulons.

Trois axes de projets sont proposés : pour adapter la ville à des réalités nouvelles ; pour développer les outils destinés à accompagner ces nouveaux parcours de vie ; pour transformer la proximité géographique en dynamique collective.

C’est à nous, acteurs économiques, sociaux, culturels, associatifs…, d’agir, en dialogue avec les élus départementaux et des territoires, d’imaginer de nouvelles démarches, de nouveaux partenariats, d’inventer de nouvelles formes de dialogue. Avec les entrepreneurs, les acteurs sociaux, les opérateurs urbains … il s’agit de bâtir les cadres d’un projet commun « gagnant-gagnant », pour une nouvelle société métropolitaine en Val-de-Marne.

Dominique Giry, président du Conseil de développement du Val-de-Marne,

Daniel Béhar, professeur à l’Ecole d’urbanisme de Paris (UPEC) et directeur de la coopérative Acadie ; Sylvie Berline, présidente de l’Haÿ en transition ; Pierre Conroux, architecte-urbaniste ; Jean-Jacques Debono, président du CFA Sup 2000 ; Marie Deketelaere-Hanna, directrice Grand Paris, Développement et Relations Institutionnelles de Valophis ; Gérard Delmas, président de la CCI du Val-du-Marne ; Manon Fancea, Coopaname ; Franck Mereyde, directeur de l’aéroport d’Orly (ADP) ; Christian Pépineau, président d’Unigros ; Jonathan Sebbane, directeur général de Sogaris ; Philippe Thiard, maître de conférences à l’Université Paris Est Créteil (UPEC) ; Dominique Vial, président de Logeo, membres du comité exécutif du Codev et du groupe de travail « dynamiques métropolitaines en Val-de-Marne »

***

L’assemblée annuelle du Conseil de développement du Val-de-Marne aura lieu ce jeudi 17 novembre, de 9h30 à 12h00 dans la salle des fêtes de Hôtel du Département / Préfecture (avenue du général de Gaulle, Créteil), en présence de Thierry Leleu, Préfet du Val-de-Marne et de Christian Favier, Sénateur et Président du Conseil départemental du Val-de-Marne. Un accueil-café sera proposé à partir de 9h00 (en raison du dispositif de sécurité, il est inutile de se présenter avant).

Inscription au 01 42 07 08 33 ou bien en remplissant ce formulaire :

« Faisons métropole ! » : lancement de « l’appel » des acteurs économiques, sociaux et culturels du Val-de-Marne pour une métropole « inclusive et participative »

Lors de l’assemblée annuelle 2015 le président du Codev, Dominique Giry, a présenté avec le président de la CCI du Val-de-Marne, Gérard Delmas, 4 interpellations et 10 propositions pour « remettre le projet au centre des débat et les acteurs au cœur du projet métropolitain ».

La démocratie est forte de sa capacité à impliquer chacun, dans la définition et la mise en œuvre du projet de notre société. C’est pourquoi, Dominique Giry et Gérard Delmas ont lancé à l’ensemble des acteurs val-de-marnais l’invitation à soutenir et à enrichir cet « appel » qui s’adresse aux élus de la future métropole.

Co-construire un projet métropolitain autour de l’attractivité et de la durabilité du Grand Paris ; fonder un Codev de la MGP à plusieurs échelles, pour donner corps à une « citoyenneté métropolitaine » ; identifier et diffuser les initiatives locales innovantes ; prévoir des partenariats entre les échelons de l’action publique ainsi que des concertations autour des territoires de projets… Avec cet « appel », le Conseil de développement du Val-de-Marne propose des solutions pour relever les défis métropolitains. « Faisons métropole ! » est, plus largement, un outil au service de l’ensemble de la société civile du Grand Paris, pour qu’elle puisse peser dans les débats sur la future métropole et participer à sa construction.

> consulter et soutenir l’appel

Lors de l’assemblée du Codev, les propositions de « l’appel » ont été présentées par plusieurs membres du Codev : Caroline Grandjean, directrice générale de la Sogaris, Jean Garcia-Jimenez, syndicaliste CGT, Jean-Jacques Debono, président du CFA Sup 2000, Dominique Vial, président de Logeo, Sylvie Berline du collectif Val-de-Marne en Transition, Hervé Lerolle, représentant la CLCV, Philippe Thiard, géographe à l’UPEC, Pierre Lefort, président de l’ADOR.

De nombreux intervenants ont souligné l’importance d’une métropole co-construite avec les acteurs. Stéphane Layani, président-directeur général de la Semmaris, a salué la démarche et a appelé à un échange et à une solidarité entre les acteurs économiques et sociaux eux-mêmes, pour une métropole qui s’appuie d’abord sur des coopérations concrètes.

Les élus présents ont réagi aux propositions et débattu avec les membres du Codev : Jean-Luc Laurent, député-maire du Kremlin-Bicêtre, a porté l’urgence d’une politique urbaine et métropolitaine propice à un redéveloppement industriel ; Jean-Yves Le Bouillonnec, député-maire de Cachan, ainsi que Jean-Jacques Bridey, député-maire de Fresnes, ont rappelé que la Métropole du Grand Paris qui verra le jour le 1er janvier 2016 demeure, à maints égards, une « page blanche » et qu’elle devra pouvoir engager son histoire dans un dialogue avec les acteurs du territoire ; Christine Janodet, maire d’Orly, s’est réjouie des propositions, qui rendent déjà vivantes les potentialités des futurs territoires métropolitains ; Daniel Breuiller, maire d’Arcueil, a souhaité pouvoir poursuivre, collectivement, cette réflexion sur les formes et les outils de la « co-construction » ; Pascal Savoldelli retrouve, dans les débats et dans les projets des acteurs, des points d’appui et de stabilité, pour poursuivre les dynamiques engagées sans craindre les réformes institutionnelles.

Le président de la CCI, Gérard Delmas a illustré toute l’importance d’une co-construction des projets avec les acteurs économiques : chaque année, les mutations du tissu économique représentent l’équivalent d’une superficie correspondant à la moitié d’une ville comme le Kremlin-Bicêtre. Il faut créer les conditions d’un travail commun pour assurer un développement économique diversifié et attractif.

La directrice de l’AIGP, Mireille Ferri, a invité les membres du Codev et son président à présenter l’appel et ses propositions lors de prochains travaux de l’Atelier international du Grand Paris.

En conclusion de ces travaux, Christian Favier, sénateur et président du Conseil départemental du Val-de-Marne, a salué la formule employée par le Codev « Faisons métropole ! » et a appelé à la poursuite de cette démarche de dialogue, de mise en mouvement collectif et d’action.

Vidéo intégrale des échanges (un chapitrage est disponible dans la version consultable sur notre plateforme en ligne) :

Assemblée annuelle 2013 : temps fort des « Futurs possibles »

200 personnes étaient présentes à la préfecture le 15 octobre dernier pour assister à la restitution de la démarche prospective « Val-de-Marne en métropole, futurs possibles ».

Conduite entre juin et septembre, cette réflexion autour des évolutions du Val-de-Marne a associé, en tout, une soixantaine d’acteurs du territoire. Trois groupes de travail se sont réunis, au cours d’un cycle de cinq séances d’échanges et d’auditions chacun, et ont abouti aux éléments d’analyse suivants :

> Synthèse de la démarche « Val-de-Marne en métropole, futurs possibles »

En présence du préfet du Val-de-Marne, Thierry Leleu, et du président du conseil général et sénateur, Christian Favier, élus et acteurs économiques, sociaux et culturels val-de-marnais ont pu prendre prendre connaissance et réagir à ces conclusions. Ce temps plénier a, en outre, été l’occasion pour le président du Codev, Dominique Giry, de souligner que « dans la métropole, le Val-de-Marne peut avoir un projet stratégique tout à fait singulier, autour de la notion de territoire « porteur d’équilibre ». (…) Dans le contexte actuel, il nous faut continuer à inventer des pratiques d’association et de participation, pour être pleinement « acteur de la métropole ». »

Fondé en 1994 lors d’une assemblée inaugurale, le Conseil de développement fêtera l’an prochain ses 20 ans. Marquant l’entrée dans cette année anniversaire, l’assemblée annuelle 2013, de par l’affluence et la richesse des interventions, a témoigné de la vitalité du Conseil de développement, de sa capacité à poser le débat, à rassembler un large éventail de points de vue et à réunir élus et forces vives.

> Dossier de la 20e assemblée annuelle du Conseil de développement

Démarche « Le Val-de-Marne en métropole, futurs possibles »

Trois groupes de travail se réunissent à échéances régulières depuis le printemps 2013, autour des enjeux liés à l’évolution de la place du Val-de-Marne dans la métropole. Les conclusions de ces travaux seront présentées lors de la 20e assemblée annuelle. Prévu le 15 octobre, ce temps fort, marquera l’entrée dans la vingtième année du Conseil de développement, fondé en 1994.

Lors de la 19e assemblée générale du Conseil de Développement du Val-de-Marne, le 29 novembre 2012, en présence du préfet et du président du Conseil général du Val-de-Marne, le Conseil de développement a ouvert un temps de réflexion sur les  « futurs possibles » du territoire val-de-marnais au sein de la métropole francilienne.

Au cours des dernières années, la zone centrale de l’agglomération parisienne s’est progressivement étendue au Val-de-Marne dans un processus continu. Ce mouvement devrait être amplifié par l’arrivée confirmée du réseau de transports en commun lourds du Nouveau Grand Paris. En parallèle, le territoire a porté une ambition forte de développement, et continue de le faire au travers de projets urbains d’envergure métropolitaine (opération d’intérêt national Orly Rungis – Seine Amont, Ivry Confluences, Campus Grand Parc…). Ces évolutions et ces projets transforment le territoire, et modifient les pratiques de ses usagers, qu’ils soient salariés, habitants, acteurs économiques, sociaux ou culturels.

Plus d’éléments dans la note introductive.

Nous avons donc souhaité qu’un travail puisse être conduit pour questionner ces enjeux. Ce processus s’appuie sur trois groupes de travail, portant sur trois thématiques complémentaires :

  • Le premier sur les enjeux urbains, avec pour but notamment de questionner l’articulation et la mise en complémentarité des grands projets du territoire, ainsi que leur contribution aux dynamiques métropolitaines.
  • Le second sur les enjeux économiques et sociaux, a notamment pour but de mesurer les mutations qui sont à l’œuvre, mais également d’identifier les positionnements sur lesquels le département pourra demain appuyer ses dynamiques économiques et sociales.
  • Le troisième sur les enjeux sociétaux avec notamment pour objectif d’appréhender quels seront demain les attentes et les usages nouveaux de la métropole, des salariés, des habitants (mobilités, échelles des pratiques et de la participation, etc.).