2015

2015 : année de réforme territoriale et de chantiers pour le Codev

© Richard Kalvar / Magnum Photos

La préfiguration de la métropole du Grand Paris (MGP), en vue de sa création ce 1er janvier 2016, aura été un sujet important pour le Codev ces derniers mois, jusqu’au lancement d’un Appel en faveur d’une construction participative du projet métropolitain.

Les réflexions ont été engagées en février, lorsque les présidents du Codev du Val-de-Marne, de la CCI et de l’UPEC ont adressé dans un courrier conjoint la note « Territoires et projets » aux responsables institutionnels du chantier métropolitain. Ils y affirmaient la nécessité de « distinguer territoires institutionnels et logiques de projets ».

Les membres du Codev ont ensuite été associés, entre mars et septembre, au groupe de travail « Métropole du Grand Paris : questions et défis ». Outre le fait d’être tenus informés des dernières évolutions de la réforme, les participants ont pu questionner l’enjeu métropolitain sous différents angles : la proximité ; la participation ou le développement durable. L’assemblée annuelle 2015 du Conseil de développement a été consacrée à la synthèse de cette réflexion collective, l’Appel des acteurs économiques, sociaux et culturels du Val-de-Marne, « Faisons Métropole ».

Co-construire un projet métropolitain autour de l’attractivité et de la durabilité du Grand Paris ; fonder un Codev de la MGP à plusieurs échelles, pour donner corps à une « citoyenneté métropolitaine » ; identifier et diffuser les initiatives locales innovantes ; prévoir des partenariats entre les échelons de l’action publique ainsi que des concertations autour des territoires de projets…  Avec son « appel », le Codev propose des solutions pour relever les défis métropolitains. « Faisons Métropole ! » est, plus largement, un outil au service de l’ensemble de la société civile du Grand Paris, pour qu’elle puisse peser dans les débats sur la future métropole et participer à sa construction :

Nouvelle image

> Consulter, enrichir et soutenir l’Appel !

Plus spécifiquement, un déjeuner des acteurs économiques du département s’est en tenu en septembre pour aborder les questionnements qui leur sont propres.

En parallèle de ces travaux dans le Val-de-Marne, le Codev a pris part à deux démarche d’ores et déjà « métropolitaines » :

> « Vers un projet métropolitain » : la contribution du conseil des partenaires de la mission de préfiguration de la métropole du Grand Paris

> « Codev(s) en métropole » : les propositions communes des Conseils de développement franciliens relatives à leur avenir au-delà du 1er janvier 2016

 

« Faisons Métropole ! » : je soutiens l’Appel car… Par Jean Garcia-Jimenez (CGT)

« Nous sommes à peine à quelques semaines de la mise en place d’une réforme qui va concerner la vie quotidienne de nos concitoyens. Il est paradoxal que cette réforme ait été conduite sans véritable débat public, sans consultation des principaux intéressés, ce qui risque de poser quelques problèmes dans sa mise en place et dans sa compréhension. Il faut toutefois se projeter dans l’avenir et voir comment ce déficit démocratique et d’information va pouvoir être comblé. C’est pourquoi il est important que, dans un avenir proche, les forces économiques et sociales, les associations, les organisations, soient présentes en permanence dans l’élaboration des projets et dans la définition des objectifs qui vont guider les politiques publiques locales à l’échelle métropolitaine et régionale. »

Jean Garcia-Jimenez, représentant CGT

> Consultez, enrichissez, soutenez l’Appel !

« Faisons Métropole ! » : présentation de l’Appel au Palais de Tokyo

Lors du débat « Mobiliser : pour un Grand Paris de toutes les diversités », organisé par l’AIGP le 3 décembre dernier, et à l’invitation de sa directrice générale, Mireille Ferri, le président du Conseil de développement, Dominique Giry, a présenté l’Appel des acteurs économiques, sociaux et culturels du Val-de-Marne, « Faisons Métropole ! » (32e mn).

Cette soirée d’échanges s’inscrivaient dans le programme GRAND PARIS#CLIMAT, développé par l’AIGP dans le cadre de la COP21 (jusqu’au 20 décembre). L’objectif était d’interroger, alors que se met en place la Métropole du Grand Paris, l’enjeu de la « réassociation » des acteurs, à partir des approches de la Ville de Paris ou de Nanterre, ou des projets de structures-forums comme Anis Gras, le 6B et le CAUE de l’Essonne. Un questionnement qui rejoint les mots de l’Appel « Faisons Métropole ! ».

> Consultez, enrichissez, soutenez l’Appel !

« Faisons Métropole ! » : je soutiens l’Appel car… Par Sylvie Berline (Val-de-Marne en Transition)

« Il faut trouver un projet pour faire sens : pas uniquement du développement économique, des transports ou du logement mais un projet transversal qui fédère toutes les activités dans un but commun. Ce pourrait être la transition écologique, c’est-à-dire une réponse aux fragilités de l’écosystème régional avec une volonté de changer nos modes de consommation et de production. Je suggère donc que le Codev, avec le futur Conseil de développement de la MGP, se charge, au travers d’une charte, de l’élaboration d’une stratégie métropolitaine de transition écologique. »

Sylvie Berline, collectif Val-de-Marne en Transition, élue municipale à l’Haÿ-les-Roses

> Consultez, enrichissez, soutenez l’Appel !

« Faisons Métropole ! » : je soutiens l’Appel car… Par Philippe Thiard (UPEC)

« L’Appel soutient deux points essentiels pour « Faire Métropole » : l’articulation du local et du global et la possibilité, pour les acteurs socio-économiques, de construire des projets qui transcendent les frontières institutionnelles. L’UPEC illustre bien cette nécessité d’articuler les échelles et les périmètres : au travers de ses nombreux projets immobiliers, l’UPEC va accroître sa capacité à concentrer des talents en recherche, ce qui confortera le rayonnement métropolitain de ses campus, notamment de Créteil. Egalement, une large part de l’offre de formations de l’UPEC est aujourd’hui co-accréditée avec celle de l’UPEM, ce qui permet de couvrir les besoins de l’est parisien en matière d’enseignement supérieur. »

Philippe Thiard, géographe, vice-président de l’Université Paris-Est Créteil

> Consultez, enrichissez, soutenez l’Appel !

« Faisons Métropole ! » : je soutiens l’Appel car… Par Hervé Lerolle (CLCV)

« Ce document constitue un bon support pour porter deux points de vigilance, à l’approche de la mise en place de la MGP :

– réaffirmer l’importance de l’implication citoyenne et de la cohésion pour préserver notre lien social si fragile, en articulant au mieux le « local » (commune) et le « global » (Métropole)

– repérer et promouvoir au niveau métropolitain les « bonnes pratiques » de politiques publiques en Val-de-Marne, en termes de solidarité et de développement durable »

Hervé Lerolle, représentant de CLCV (Consommation, logement et cadre de vie)

> Consultez, enrichissez, soutenez l’Appel !

« Faisons Métropole ! » : je soutiens l’Appel car… Par Pierre Lefort, président de l’Ador

« Il faut que nous arrivions à passer d’une phase de concertation, qui existe réellement, à une phase de co-production. Bien entendu, il ne s’agit pas d’enlever la responsabilité des élus, c’est bien à eux de décider en définitive. Mais il est important que le projet de Métropole bénéficie de l’apport des acteurs économiques et sociaux et les associe pleinement à ses politiques. Il faut que cet appel soit entendu et qu’il soit largement répandu. »

Pierre Lefort, président de l’Association pour le Développement économique du pôle Orly Rungis (Ador)

> Consultez, enrichissez, soutenez l’Appel !

« Faisons métropole ! » : lancement de « l’appel » des acteurs économiques, sociaux et culturels du Val-de-Marne pour une métropole « inclusive et participative »

Lors de l’assemblée annuelle 2015 le président du Codev, Dominique Giry, a présenté avec le président de la CCI du Val-de-Marne, Gérard Delmas, 4 interpellations et 10 propositions pour « remettre le projet au centre des débat et les acteurs au cœur du projet métropolitain ».

La démocratie est forte de sa capacité à impliquer chacun, dans la définition et la mise en œuvre du projet de notre société. C’est pourquoi, Dominique Giry et Gérard Delmas ont lancé à l’ensemble des acteurs val-de-marnais l’invitation à soutenir et à enrichir cet « appel » qui s’adresse aux élus de la future métropole.

Co-construire un projet métropolitain autour de l’attractivité et de la durabilité du Grand Paris ; fonder un Codev de la MGP à plusieurs échelles, pour donner corps à une « citoyenneté métropolitaine » ; identifier et diffuser les initiatives locales innovantes ; prévoir des partenariats entre les échelons de l’action publique ainsi que des concertations autour des territoires de projets… Avec cet « appel », le Conseil de développement du Val-de-Marne propose des solutions pour relever les défis métropolitains. « Faisons métropole ! » est, plus largement, un outil au service de l’ensemble de la société civile du Grand Paris, pour qu’elle puisse peser dans les débats sur la future métropole et participer à sa construction.

> consulter et soutenir l’appel

Lors de l’assemblée du Codev, les propositions de « l’appel » ont été présentées par plusieurs membres du Codev : Caroline Grandjean, directrice générale de la Sogaris, Jean Garcia-Jimenez, syndicaliste CGT, Jean-Jacques Debono, président du CFA Sup 2000, Dominique Vial, président de Logeo, Sylvie Berline du collectif Val-de-Marne en Transition, Hervé Lerolle, représentant la CLCV, Philippe Thiard, géographe à l’UPEC, Pierre Lefort, président de l’ADOR.

De nombreux intervenants ont souligné l’importance d’une métropole co-construite avec les acteurs. Stéphane Layani, président-directeur général de la Semmaris, a salué la démarche et a appelé à un échange et à une solidarité entre les acteurs économiques et sociaux eux-mêmes, pour une métropole qui s’appuie d’abord sur des coopérations concrètes.

Les élus présents ont réagi aux propositions et débattu avec les membres du Codev : Jean-Luc Laurent, député-maire du Kremlin-Bicêtre, a porté l’urgence d’une politique urbaine et métropolitaine propice à un redéveloppement industriel ; Jean-Yves Le Bouillonnec, député-maire de Cachan, ainsi que Jean-Jacques Bridey, député-maire de Fresnes, ont rappelé que la Métropole du Grand Paris qui verra le jour le 1er janvier 2016 demeure, à maints égards, une « page blanche » et qu’elle devra pouvoir engager son histoire dans un dialogue avec les acteurs du territoire ; Christine Janodet, maire d’Orly, s’est réjouie des propositions, qui rendent déjà vivantes les potentialités des futurs territoires métropolitains ; Daniel Breuiller, maire d’Arcueil, a souhaité pouvoir poursuivre, collectivement, cette réflexion sur les formes et les outils de la « co-construction » ; Pascal Savoldelli retrouve, dans les débats et dans les projets des acteurs, des points d’appui et de stabilité, pour poursuivre les dynamiques engagées sans craindre les réformes institutionnelles.

Le président de la CCI, Gérard Delmas a illustré toute l’importance d’une co-construction des projets avec les acteurs économiques : chaque année, les mutations du tissu économique représentent l’équivalent d’une superficie correspondant à la moitié d’une ville comme le Kremlin-Bicêtre. Il faut créer les conditions d’un travail commun pour assurer un développement économique diversifié et attractif.

La directrice de l’AIGP, Mireille Ferri, a invité les membres du Codev et son président à présenter l’appel et ses propositions lors de prochains travaux de l’Atelier international du Grand Paris.

En conclusion de ces travaux, Christian Favier, sénateur et président du Conseil départemental du Val-de-Marne, a salué la formule employée par le Codev « Faisons métropole ! » et a appelé à la poursuite de cette démarche de dialogue, de mise en mouvement collectif et d’action.

Vidéo intégrale des échanges (un chapitrage est disponible dans la version consultable sur notre plateforme en ligne) :

Communiqué du président du Conseil de développement, Dominique Giry, à la suite des attentats de Paris et de Saint-Denis

Pour les membres du Conseil de développement du Val-de-Marne, la journée du vendredi 13 novembre a démarré dans l’esprit du débat et de la co-construction sur le projet de la future métropole, lors de notre assemblée annuelle, avant que n’interviennent, avec les événements de la soirée, la consternation et le deuil.

Le Codev du Val-de-Marne s’associe aux cérémonies d’hommage et de recueillement qui sont organisées lundi dans chaque collectivité du Val-de-Marne. Il poursuivra, avec plus de résolution encore, sa démarche d’invitation et son « appel » à débattre et à construire ensemble la Métropole, avec tous les acteurs, économiques, sociaux et culturels, ainsi qu’avec tous les citoyens, dans leur diversité. Les réponses aux drames que nous connaissons aujourd’hui seront, aussi, dans la force et la vitalité de notre démocratie.

Dominique Giry,
Président du Conseil de développement du Val-de-Marne

Manger (encore) de la viande ?

L’édition 2011 des Rencontres « La Ville, la Vie, la Santé » avait été consacrée à la question de la consommation de la viande. Un sujet qui suscite beaucoup d’interrogations depuis les annonces du Centre international de recherche sur le cancer (CIRC).

Organisées par le Conseil de développement du Val-de-Marne depuis de nombreuses années, les Rencontres « La Ville, la Vie, la Santé » abordent régulièrement les enjeux agro-alimentaires, un secteur majeur pour le Val-de-Marne, en l’élargissant à ses implications d’ordre économique, social, politique, culturel… En s’appuyant sur les compétences de l’Ecole nationale vétérinaire d’Alfort (ENVA), située au cœur du pôle scientifique remarquable de Maisons-Alfort (avec l’Anses, le Cédaf…), ces Rencontres permettent de croiser pendant une matinée les approches de personnalités d’horizons divers : scientifiques, professionnels, élus locaux, acteurs associatifs…

couv synth R_VVS 2011
Télécharger la synthèse des Rencontres 2011